Le traitement du bois par haute température

Thierry Noben architecte

Pour obtenir un bois aux nouvelles propriétés, celui-ci est soumis à une température qui monte progressivement « dans un milieu contrôlé en oxygène et en humidité ». Selon le niveau de température et le degré de dégradation de l’hémicellulose (une des composantes du bois), la nature du bois obtenue diffère. Nous pourrions comparer ce procédé à une pyrolyse ménagée.

Le traitement a ses bienfaits. La résistance à l’humidité est accrue de 30 à 50% entraînant une meilleure durabilité ainsi qu’une stabilité des dimensions du bois dans le temps. Le bois traité est moins atteint par les moisissures. Qui plus est, le procédé est respectueux de l’environnement. Il n’y a pas d’ajout de produits de synthèse. Ce qui veut dire que seule la température est responsable du changement des propriétés du bois.

L’usage des produits traités se diversifie avec les années. Il s’étend désormais aux produits d’intérieur (ameublement, menuiserie…) ainsi qu’aux produits d’extérieur (bardages, équipements de jardin, routiers et menuiserie). Il devrait donc dans le futur trouver de nouvelles utilisations.