L’isolation en laine de bois.

Thierry Noben Architecte Laine de bois IMG_3212

Le bois feutré est obtenu à partir du défibrage de déchets de scieries (écorces et branches de résineux non traitées chimiquement).

La laine de bois est parfois utilisée à ce stade comme isolant en vrac, destiné à être insufflé ou projeté. Cependant, la plupart du temps , elle est transformée en pâte par adjonction d’eau, puis coulée, laminée et séchée pour produire des panneaux auto agglomérés de diverses formulations, densités, profilages et épaisseurs.

Les fibres sont agglomérées par leur propre résine (la lignine), mais c’est de la colle synthétique qui est parfois utilisée lorsque plusieurs panneaux sont collés ensemble pour obtenir une plus grosse épaisseur d’isolant.

Le bois feutré s’utilise comme isolant à part entière ou comme panneaux techniques complémentaires d’isolation thermique ou phonique.

Particulièrement adaptés aux constructions en bois, les panneaux en fibres de bois sont étanches à l’air et perméables à la vapeur d’eau. Ils s’utilisent aussi bien pour monter des cloisons, isoler la toiture et les planchers, en doublage des murs ou en faux plafonds. Ils complètent très bien les autres isolants végétaux (cellulose, chanvre, lin…). On les trouve aussi sous ou sur les planchers comme isolant thermique et acoustique.

Certains panneaux de fibres de bois peuvent être couverts d’un enduit minéral et servir ainsi pour assainir de vieux murs extérieurs en maçonnerie (isolation par l’extérieur).