Construire en composant avec l’environnement.

IMG_4977

La démarche bioclimatique est de construire avec l’aide des énergies qui nous entourent, qu’elles soient thermiques ou lumineuses, afin de les intégrer dans un projet de construction. En ce qui concerne l’énergie, il faut penser transmission, absorption et réflexion. La mise en place d’un projet de construction bioclimatique s’inscrit dans une démarche s’intéressant d’abord au climat local, ensuite au terrain de construction et enfin à l’architecture de l’habitation en elle-même. Toutes ces données sont manipulées en fonction de deux paramètres fondamentaux : la performance énergétique souhaitée et le budget dont on dispose.

A titre d’exemple, une maison bioclimatique réussie est très peu demandeuse en chauffage : tout est conçu pour profiter un maximum des apports caloriques du soleil. Cependant, celui-ci ne couvre pas tous les besoins de chauffage, mais les besoins résiduels sont si faibles qu’il devient alors très simple de fournir l’appoint par un moyen parfaitement renouvelable, peu complexe, et peu onéreux, généralement par un simple poêle à bois performant.

Exemple : les rayons du soleil d’hiver chauffent la maison en hiver à travers les baies vitrées. En été, les avancées du toit empêchent les rayons du soleil estival de darder directement sur les vitres.